Logement : de quelles aides pouvez-vous bénéficier ?

Logement : de quelles aides pouvez-vous bénéficier ?

Toute personne louant ou résidant dans un logement peut bénéficier d’une aide au logement, sous certaines conditions. Découvrez les détails de ces aides ainsi que les conditions à remplir afin d’y avoir recours.

Quelles sont les différentes aides au logement ?

Différents dispositifs sont proposés dans le but d’aider les bénéficiaires à payer leur loyer chaque mois. Il s’agit d’aides au logement versées sous conditions de ressources et avec un montant variant en fonction de la composition du foyer et des ressources.

A voir aussi : Quelles sont les clés de la réussite d'une transaction immobilière ?

Vous pouvez tout d’abord bénéficier de l’APL (Aide Personnalisée au Logement). Il s’agit de l’aide la plus répandue qui est versée mensuellement par la CAF (caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole). Cette aide est déterminée en fonction de vos ressources sur les 12 derniers mois et est attribuée selon certains plafonds. Vous devez être locataire ou bien sous-locataire de moins de 30 ans d’un logement totalement loué.

Vous pouvez aussi obtenir l’ALF (Allocation de Logement Familiale). Alternative à l’APL, cette aide nécessite aussi plusieurs conditions. Vous pouvez par exemple avoir à charge un enfant de maximum 21 ans ou un ascendant de 65 ans. Vous pouvez aussi bénéficier de l’AEEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé). L’ALF vous est attribué pour votre résidence principale. Elle doit répondre à des critères de décence et d’occupation.

A lire en complément : Pourquoi investir dans l'immobilier locatif ?

L’ALS (Allocation de Logement Social) peut enfin vous être délivrée si vous ne pouvez plus prétendre aux deux autres aides. Aux mêmes conditions déterminées par l’APL, cette aide est calculée par la CAF ou la MSA. Tout dépend le régime pour lequel vous dépendez.

logement

Pour bénéficier d’aides au logement, pensez à vous adresser à la CAF de Dijon si vous habitez en Côte-d’Or

Quelles sont les aides disponibles pour améliorer son logement ?

Que vous viviez en appartement ou dans une maison, le confort et la qualité de vie doivent être une priorité. Pour ce faire, des travaux de rénovation sont souvent nécessaires pour améliorer un logement. Pour les locataires, certains travaux doivent être pris en charge par le propriétaire.

Il existe des aides pour faciliter l’amélioration d’un logement, notamment le PAH (prêt à l’amélioration de l’habitat) octroyé par la CAF. Le montant de cette aide permet de financer 80 % des travaux prévus dans la limite de 1 067,14 € et son remboursement doit se faire dans un délai de trois ans. Les intérêts du PAH sont plafonnés à 1 % et le prêt n’est accessible qu’aux allocataires de la CAF.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) peut aussi être sollicitée afin de vous aider pour vos travaux de rénovation. Elle peut accorder une subvention dans le cadre des programmes « Habiter serein » et « Habiter sain ». Il s’agit d’une aide à la mise en sécurité du logement et qui peut couvrir jusqu’à 50 % des coûts des travaux à hauteur de 10 000 € et de 25 000 €.

Le programme « Bien vieillir chez soi » est un autre dispositif d’aide de l’Anah. Il s’adresse aux personnes âgées de plus de 60 ans qui doivent effectuer des travaux d’adaptation de leur logement pour pouvoir continuer à y vivre. Il permet de prendre en charge jusqu’à 50 % du coût de travaux dans la limite de 10 000 €.

Vous pouvez enfin disposer de MaPrimeRénov ». Remplaçant le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), cette aide est accessible à tous les propriétaires sous certaines conditions. Votre logement doit par exemple être construit depuis 15 ans au minimum ou 2 ans si vous avez effectué le changement d’une chaudière au fioul. Depuis le début de l’année, un accompagnement vous est même proposé si vous réalisez la rénovation énergétique de votre logement privé. Ce dispositif est appelé « MonAccompagnateurRenov » et est appuyé par l’Anah.

Zoom sur les autres aides pour le logement

En plus des aides citées précédemment, il existe également des aides au logement spécialement dédiées aux jeunes. Pour ceux âgés de moins de 30 ans en formation en alternance dans une entreprise privée du secteur non agricole, il y a le dispositif « Mobili jeune ». Il s’agit d’une aide permettant de réduire le montant du loyer pour qu’un jeune puisse se loger à proximité de son lieu de formation et/ou de son entreprise.

Le dispositif Visale s’adresse quant à lui aux 18 à 30 ans et il est accordé par Action Logement. Il garantit à votre bailleur le paiement du loyer et des charges locatives en cas d’impayés pour un montant de 1 300 € au maximum.

Articles similaires

Lire aussi x