Comment passer le permis poids lourd avec Pôle Emploi ?

Comment passer le permis poids lourd avec Pôle Emploi ?

Le transport routier est l’un des domaines d’activité qui recrute. Si vous êtes à la recherche d’une formation qualifiée et que le voyage n’est pas effrayant, pourquoi ne pas vous tourner vers le travail d’un conducteur ? Cette profession a un salaire attrayant et s’adresse désormais à la fois aux hommes et aux femmes.

Si vous êtes motivé par ce projet, gardez à l’esprit que vous devez obtenir une double note avant de pouvoir pratiquer ce métier. Par conséquent, vous devez suivre la FIMO (Formation initiale minimale obligatoire) et passer l’examen pour le permis de conduire du camion. Il y en a aussi plusieurs, en fonction des poids maximaux du véhicule.

A découvrir également : Comment renvoyer un courrier ?

Le principal obstacle à l’accès à la formation admissible Qualifiée est le prix qu’il coûte. Heureusement, il y a des subventions pour financer votre permis de camion. Selon votre situation, chercheur d’emploi ou employé, la formation peut parfois être entièrement compatible.

Pour plus de détails sur l’aide aux camions de formation, quels sont les prix des différents permis C, qui alloue le financement et quels sont les montants accordés.

A lire en complément : Où trouver des personnes pour aider pour un déménagement ?

Qu’est-ce que le permis de transport intensif : différentes autorisations C ?

Afin d’exercer la profession de conducteur de route, vous devez avoir le permis de véhicule lourd approprié pour le chargement du véhicule. En effet, le transport de matières et de marchandises est un domaine hautement réglementé par la loi (voir textes officiels).

En outre, il y a certaines conditions préalables avant d’obtenir le(s) permis(s) camion(s) dont vous avez besoin :

  • Être déjà titulaire du permis B (il y a aussi des aides pour le permis de conduire)
  • Être en bonne santé
  • Observer les conditions d’âge selon le type de permis de camion souhaité : 18 ans dans les catégories C1 et C1E et 21 ans dans les catégories C et CE

Les permis dits « camions lourds » qui sont donc associés au transport de marchandises et de matériel appartiennent à la catégorie C. Il existe également des sous-catégories selon le « poids total admissible de la cargaison », la PTAC.

Par conséquent, il existe 4 sous-catégories d’autorisations C :

  • Permis C1 : Véhicule PTAC entre 3,5 et 7,5 tonnes /PTAC d’une remorque jusqu’à 750 kg
  • permis C1E : PTAC d’un véhicule compris entre 3,5 et 7,5 tonnes /PTAC d’une remorque supérieure à 750 kg
  • Permis C : PTAC d’un véhicule de plus de 7,5 tonnes /PTAC d’une remorque jusqu’à 750 kg
  • Autorisation CE : PTAC d’un véhicule de plus de 7,5 tonnes /PTAC d’une remorque supérieure à 750 kg

Remarque : le permis de catégorie C haute résistance permet au conducteur de conduire des véhicules équipés pour transporter jusqu’à 8 personnes. Au-delà de ce chiffre, le conducteur doit être titulaire d’un permis de catégorie D pour le transport de personnes physiques.

Quel est le coût de la formation sur le permis pour les véhicules lourds ?

Il n’est pas facile d’estimer le coût total de la formation sur le permis pour les véhicules lourds. Votre prix dépend à la fois de votre situation initiale et de la licence que vous prévoyez d’approuver. Voici les choses que vous devez savoir pour bien comprendre le coût du permis de camion :

  • La FIMO : Formation initiale minimale obligatoire. C’est, d’une certaine manière, un noyau commun pour toutes les autorisations de service intensif. Son coût est d’environ 2.000 euros. Il est essentiel et doit être suivi avant que l’essai ne soit effectué. Plusieurs programmes scolaires incluent FIMO lors de leur voyage. Il s’agit du transport de marchandises par route Bac pro, BEP ou PAC. Par conséquent, si vous l’avez déjà assisté au cours de vos études, dispensé naturellement.
  • Formation spécifique pour le permis souhaité : Les tarifs varient en fonction des écoles de conduite. En moyenne, plus de 2.000 euros sont nécessaires pour obtenir l’une des Autorisations C.

En outre, différentes autorisations C exigent qu’elles disposent déjà d’une autre licence :

  • L’autorisation B est requise pour obtenir les autorisations C et C1
  • L’autorisation C1 est requise pour obtenir l’autorisation C1E
  • Le permis C est requis pour obtenir un permis CE

Ces éléments représentent donc 3 éléments de coûts significatifs auxquels le prix de l’examen doit être ajouté au code de la circulation s’il n’a pas déjà été obtenu (environ 30 euros) et celui de l’examen médical obligatoire. Il est fait par un médecin accrédité par la préfecture de votre département et vous coûtera 36 euros.

Par conséquent, le coût total du permis de camion peut être considérable si vous avez besoin d’obtenir chacun des éléments nécessaires. Heureusement, il y a des subventions pour réduire cette dépense qui est en train d’être supprimée.

Aides aux permis de poids lourds : comment financer la formation ?

Il y a plusieurs assistants pour suivre la formation d’un chauffeur de camion. Attention, les aides ne sont pas assignées automatiquement. Pour y accéder, vous devez créer un dossier solide qui démontre votre motivation.

En fonction de votre situation, chercheur d’emploi ou salarié, vous pouvez postuler auprès de Pôle Emploi ou vous adresser à votre employeur via votre compte de formation. Nous détaillons le financement du permis de poids lourd dans les paragraphes suivants.

Demander une formation sur le permis de camion à Pôle Emploi

Pour les personnes inscrites au Pôle Emploi, il est possible d’accéder à une formation de chauffeurs de poids lourds dans le cadre de leur Projet d’accompagnement personnalisé à l’emploi (PPAE). Pour ce faire, vous devez contacter Pôle Emploi et prendre rendez-vous avec votre conseiller pour présenter votre plan de devenir conducteur de route et expliquer que vous avez besoin de formation pour le faire.

Après cet entretien, Pôle Emploi décidera de votre dossier selon les critères suivants :

  • Votre propre situation, en estimant votre motivation : vous devez donc être convaincant ; lors de l’entrevue avec votre conseiller (par exemple, si vous avez la promesse ; d’embaucher, joignez-la à votre dossier. Ce sera un argument de poids) ;
  • Possibilités d’emploi dans le secteur des transports dans sa zone géographique ;
  • Enfin, le budget de formation pour Pôle Emploi disponible au moment de votre demande.

Si Pôle Emploi accepte votre demande, vous pouvez bénéficier d’une action de formation conventionnelle et ainsi bénéficier d’une formation sur le permis de poids lourd. Cette opportunité découle de la nécessité d’amener les compétences et les compétences du demandeur d’emploi au niveau requis sur le marché du travail.

Aussi, dès que votre projet d’assistance au travail personnalisé est validé :

  • L’AREF (allocation de retour au travail) sera accordée si vous recevez déjà des subventions.
  • Ou ELSEP (Training Compensation Pôle Emploi) si vous êtes inscrit auprès de Pôle Emploi, mais non rémunéré.

Si nécessaire, vous recevrez également une aide à la mobilité si la formation se fait à plus de 60 kilomètres de chez vous. Vous pouvez trouver tous les supports de formation de Pôle Emploi.

Demandez une formation en tant que chauffeur de camion lorsque vous êtes employé

Si vous travaillez dans une entreprise qui manque de chauffeurs, vous pouvez demander à votre directeur de vous former sur le permis de transport lourd. Si votre demande est sérieuse et motivée, votre employeur a la possibilité de couvrir la totalité (ou une partie) du coût de la formation.

Cette opportunité découle des avantages de la formation professionnelle :

  • Le Projet de transition professionnelle (PTP) : Ancien CIF, c’est votre compte de formation. Une fois que vous avez travaillé au moins 2 ans dans la même entreprise, vous pouvez postuler une formation rémunérée pour vous recycler ou améliorer vos compétences professionnelles.
  • Contribution des entreprises à la formation Professionnel : Paye à l’OPCA, un organisme de collecte de fonds et allouant des fonds pour la formation professionnelle aux salariés.

Par conséquent, il est possible d’utiliser les heures de formation accumulées sur votre compte pour financer la formation FIMO ou le permis de camions lourds. Attention, ce n’est pas un droit et vous devrez convaincre votre employeur d’en bénéficier.

Articles similaires

Lire aussi x