Oranger du mexique : hauteur, entretien, exposition

Oranger du mexique : hauteur, entretien, exposition

L’oranger du Mexique est un arbuste très prisé des jardiniers en herbe, pour sa beauté et ses délicates senteurs qui embaument le jardin.

Caractéristiques de l’oranger du Mexique

L’oranger du Mexique est un arbuste de la famille de Rutacées, qui nous vient tout droit d’Amérique Centrale. Avec les années , il est devenu rustique et a su s’adapter à nos contrées. On le retrouve aujourd’hui dans de nombreux jardins, sous forme de haie, de massifs ou en sujet isolé au jardin.

A voir aussi : Qu’est-ce que le feutre racinaire et comment protéger sa pelouse ?

Cet arbuste à la fois prisé pour ses senteurs et son esthétique est une plante d’ornement qui arbore de jolies fleurs blanches tout en gardant toute l’année ses feuilles d’un beau vert. Idéal si l’on tient à conserver des plantes à feuillage fourni en hiver, lorsque la majorité des arbres perdent leurs feuilles.

L’oranger du Mexique est aussi cultivable en pot, sur terrasse ou sur un balcon, pour le plus grand bonheur des amateurs de belles plantes. Les fleurs formées par l’oranger du Mexique se réunissent en petits bouquets assez nombreux, d’un blanc immaculé, qui attire les butineurs. Les papillons et les abeilles savent ce qui est bon pour eux !

Lire également : L'aménagement du jardin et du potager sans difficulté

Ses feuilles, quant à elles, sont regroupées par trois (d’où le nom ternata), avec la caractéristique d’être immortelles. D’un joli vert forêt, les feuilles de l’oranger du Mexique peuvent aussi prendre une couleur plus dorée, avec un beau reflet lustré.

Floraison de l’oranger du Mexique

L’oranger du Mexique peut fleurir deux fois par an, ce qui en fait le chouchou du jardin ! C’est bel et bien pour cela que cet arbuste est autant apprécié, hormis sa beauté et ses délicats parfums.

L’oranger du Mexique fournit de belles floraisons du mois d’avril jusqu’à fin septembre, avec une pause estivale en juin et juillet, durant laquelle l’arbuste reprend des forces.

Les floraisons des orangers du Mexique sont assez spectaculaires et sont un véritable spectacle qui embellit une terrasse ou un jardin des semaines durant, pour le plus grand bonheur de tous.

Hauteur de l’oranger du Mexique

Cette plante (Choisya ternata en latin) peut atteindre assez facilement les 2,5 mètres de haut si elle se sent bien. Elle forme ainsi une grande haie fournie et touffue, entièrement recouverte de jolies petites fleurs blanches qui sentent bon.

L’ oranger du Mexique peut aussi servir de bordure, de massif ou de haie libre, en délimitation de terrain. Si l’arbuste a pour caractéristique de pouvoir monter haut, il peut aussi être de forme assez compacte et toucher le sol, en faisant un superbe refuge pour les petits oiseaux et insectes.

Cet arbuste croît relativement lentement, ce qui est en réalité un atout lorsque la plante est en pot ou en bac sur une terrasse ou sur un balcon.

Les senteurs de l’oranger du Mexique

Si vous froissez un peu les feuilles d’un oranger du Mexique, vous sentirez très rapidement ces suaves odeurs qui rappellent la fleur d’oranger.

Quant aux fleurs de l’oranger du Mexique, elles dégagent elles aussi des senteurs très particulières qui expliquent le succès de l’arbuste. Les grappes étoilées de fleurs blanches caractéristiques de l’oranger du Mexique sont très parfumées – de ce parfum qui envoûte à la fois les êtres humains et les insectes pollinisateurs qui le butinent.

Oui, l’oranger du Mexique est un arbuste qui attire fortement les abeilles et même certains papillons. Quand on souhaite avoir dans son jardin un sujet beau, à l’odeur agréable, verdoyant toute l’année et fleuri du printemps à la fin de l’été, inutile de chercher bien loin : l’oranger du Mexique est la plante qu’il vous faut !

Les besoins de l’oranger du Mexique : son exposition

Les orangers du Mexique ont des besoins très simples, contrairement à ce que son nom pourrait évoquer. La plante est rustique et très peu exigeante. Elle a su s’adapter à des climats doux et il supporte toutes les expositions possibles. Qu’il soit à l’ombre, au soleil ou en mi-ombre, cet arbuste se développera et continuera de fleurir.

L’oranger du Mexique est rustique jusqu’à environ -15 °C, ce qui laisse le temps de voir venir beaucoup de désagréments météorologiques ! De manière générale, l’oranger du Mexique est tout de même plus heureux au soleil. De plus, si vous l’installez au soleil, les insectes butineurs et pollinisateurs viendront d’autant plus lui rendre visite.

En hiver, ce joli arbuste peut nécessiter un voile d’hivernage si vous craignez qu’il ne prenne froid. En terrasse ou sur un balcon, il aura besoin d’être rentré, le volume de terre étant moins important et pouvant donc être plus fragile face au gel.

Quel sol et quelle terre pour un oranger du Mexique ?

En termes de sol, l’oranger du Mexique a besoin d’un sol bien drainé, léger et riche. Pas de sol acide ou de glaise pour cet arbuste : réservez-lui un sol au pH neutre et de nature légèrement alcaline ou calcaire, à la limite. N’hésitez pas à ajouter de l’humus ou un compost mûr à sa terre d’origine lorsque vous le plantez.

Vous pouvez aussi, comme c’est une habitude pour de nombreuses variétés d’arbustes plantés, effectuer un mélange de terre de jardin et de terreau du commerce au moment de la plantation. Ceci favorise la reprise de l’arbuste en lui offrant tous les nutriments dont il a besoin.

La plantation de l’oranger du Mexique se fait au printemps, ou même, de préférence, à l’automne, juste avant que le froid n’arrive. En réalité, la plante est si rustique qu’elle peut être plantée toute l’année, hors gel et sécheresse.

Afin que la floraison de l’oranger du Mexique (choisya ternata) soit optimale et fournie chaque année, il est important d’entretenir un minimum cet arbuste.

Entretien d’un oranger du Mexique

Choisya ternata a besoin d’un entretien minimum. Après chaque floraison, si vous avez de la patience, vous pouvez enlever toutes les fleurs séchées de l’oranger du Mexique. Ce n’est pas vital à son développement, cet arbuste reste très simple d’entretien et se débrouille majoritairement tout seul.

Toutefois, il est important de procéder à la taille de votre oranger du Mexique, mais seulement après quelques années en pleine terre ou en grand pot sur votre terrasse. Laissez-le prendre ses aises les premières années.

La taille de l’oranger du Mexique

La taille de l’oranger du Mexique favorise sa reprise et le développement d’un feuillage toujours plus dense ainsi que d’une belle floraison en pleine santé. La taille de l’oranger du Mexique se fait une fois la floraison passée.

Votre oranger du Mexique est prêt pour la taille et a déjà passé quelques années en pleine terre ou en bac ? Supprimez les vieux rameaux d’environ 1/3 de leur longueur totale (pas plus). Cette taille peut être effectuée tous les 4 ans, pour revigorer un peu l’arbuste. Veillez à laisser l’arbuste toucher le sol et être au ras du sol : c’est ainsi qu’il est bien !

L’oranger du Mexique et les maladies

Surveillez la présence de parasites : même l’oranger du Mexique est plutôt réputé pour sa résistance aux parasites et aux attaques, il est tout de même important d’y accorder un soin tout particulier.

Ceci est valable notamment si le sujet n’est pas isolé et qu’il est en contact avec d’autres massifs ou haies qui pourraient être affectés par ces parasites (cochenille, pucerons, etc.).

Sécheresse et froid : conseils d’entretien

Pour bien entretenir un oranger du Mexique, il convient de lui offrir un peu d’engrais / fertilisant naturel, au printemps, en pleine période de croissance de l’arbuste. Arrosez généreusement lorsque la sécheresse se fait sentir.

Faites tout votre possible pour être attentif à une tombée de neige. En effet, si les feuilles de l’oranger du Mexique sont trop longtemps en contact avec de la neige, elles risquent de ne pas s’en remettre et de tomber au dégel.

Arrosage de l’oranger du Mexique

L’oranger du Mexique a des besoins en eau qui peuvent paraître plus importants que ce qu’on imaginerait. Le nom de cet arbuste prête à confusion : l’oranger du Mexique a bel et bien besoin d’un arrosage normal et n’aime pas vraiment les grandes périodes de temps sec et chaud.

Une fois planté en pleine terre, arrosez régulièrement et généreusement votre oranger du Mexique. Un arrosage régulier assure en effet un excellent enracinement du sujet et la robustesse du système racinaire.

Cette robustesse fait que, par voie de conséquence, l’oranger du Mexique résiste encore mieux en hiver, lorsque les températures descendent et que tout l’arbuste compte sur la force du système racinaire en dormance.

L’oranger du Mexique, roi au jardin

Le saviez- vous ? Il existe plusieurs variétés (huit) de Choisya, de la famille des Rutacées. Ces espèces ont toutes persistantes et rustiques, avec les mêmes caractéristiques au niveau des senteurs des feuilles et des fleurs.

L’oranger du Mexique reste le roi des jardins fleuris et agréables. Avec sa grande classe, sa robustesse et son aspect délicat, il est apprécié aussi pour son côté mellifère. Idéal lorsque l’on possède des ruches, par exemple, et que l’on souhaite encourager la production de miel d’oranger du Mexique.

Vous n’avez plus qu’à trouver votre oranger du Mexique et à lui choisir un endroit idéal au jardin, en haie, en bac ou en massifs !

Articles similaires

Lire aussi x