Prêt immobilier : les conditions d’obtention se durcissent

Prêt immobilier : les conditions d’obtention se durcissent

Selon le courtier Cafpi, la production de crédit immobilier a baissé de 30% en une année entre 2020 et début 2021. Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) décide de ne plus faire un prêt de plus de 25 ans et de garder le taux d’endettement à 33% pour chaque foyer. C’est sans doute ce qui provoque la difficulté d’obtenir un prêt immobilier.

Plan de l'article

L’obtention de crédit devient compliquée

 

A voir aussi : Où habiter à la Seyne-sur-mer ?

Pour prendre l’exemple de HSBC, elle garde 33% d’endettement maximum pour les hauts revenus. La Banque postale qui est la plus chère pour un prêt de 20 ans, elle, n’attire pas la clientèle des investisseurs sauf si elle favorise les primo-accédants de moins de 36 ans. La Société Générale qui a un taux moins cher pour les 20 ans va encore baisser ses taux de 0.20%, mais elle reste en effet sur le taux d’endettement de 33%.  La Caisse d’épargne Île-de-France décide quant à elle de remonter le taux et peut même dépasser le taux de 33% pour ses propres clients.

Quelques branches professionnelles sont pénalisées

Dans plusieurs branches telles que l’aéronautique, la restauration et le tourisme, la difficulté d’obtenir un prêt affecte considérablement les activités. Les professionnels de ces secteurs doivent accélérer leurs projets pour surmonter la crise sanitaire, mais sans prêt, c’est difficile, voire impossible pour certains.

Mais même pour d’autres activités, la difficulté d’obtention des prêts reste un problème majeur pour le développement.

Plus d’apports personnels pour faciliter les prêts

Pour obtenir un prêt immobilier, les grandes banques exigent désormais plus d’apports personnels. Sans apport, n’espérez même pas obtenir un crédit pour un projet de construction ou d’achat de bien immobilier. Et cela concerne autant les particuliers que les professionnels.

La banque limite la durée de l’emprunt

Le HCSF a pris la ferme décision de ne plus faire d’emprunt au-delà de 25 ans. C’est une décision qui touche bien évidemment énormément de secteurs, mais surtout celui de l’immobilier. Le fait est que, sans prêt, les particuliers ne peuvent pas réaliser leur projet d’acheter un bien immobilier. Et sans client, les professionnels du secteur finiront forcément par s’étouffer.

Il reste possible de faire un rachat de crédit

Comme nous l’avons donc vu, l’obtention d’un prêt immobilier est de plus en plus difficile si vous avez des crédits en cours et, donc, des remboursements à faire en parallèle. Au-dessus d’un taux d’endettement de 33%, il vous sera impossible d’obtenir un prêt, que ce soit pour un projet immobilier, un prêt à la consommation ou autre.

Cependant, si votre taux d’endettement baisse en dessous des 20% par exemple, il y a plus de chances d’obtenir votre prêt immobilier. Et pour atteindre ce taux d’endettement plutôt confortable, la solution est d’avoir recours à un rachat de crédit. Grâce à un rachat de crédit, vous pouvez étaler votre période de remboursement sur une période plus longue, ce qui réduira le taux d’endettement.

Il est possible de se faire racheter tous les crédits en cours, que ce soit pour un autre prêt immobilier, des crédits à la consommation, un prêt pour l’achat d’une voiture ou autre.

A voir aussi : Qui construit une maison ?

Articles similaires

Lire aussi x