Comment se protéger des impayés de loyer ?

Comment se protéger des impayés de loyer ?

Lorsque vous êtes propriétaire et que vous décidez de mettre votre maison en location, il est important de prendre toutes les précautions pour que la location se fasse dans les meilleures conditions. Cela implique de pouvoir anticiper les éventuels risques d’impayés qui entraînent parfois des difficultés financières pour le propriétaire. Cependant, il existe des astuces simples et des dispositifs légaux qui permettent aux propriétaires d’éviter les impayés de loyer.

Assurez-vous de bien sélectionner vos futurs locataires

La phase de sélection du locataire de votre bien immobilier peut vous aider à réduire les risques d’impayés de loyer. En effet, avant de choisir le bon locataire, vous devez procéder à certaines vérifications pour vous protéger. Il est important de bien vous informer sur chaque candidat à la location pour trouver celui avec lequel il est possible de tomber d’accord sur les termes de contrats et surtout le respect de ceux-ci. Vous trouverez d’ailleurs toutes les informations relatives au bail sur revue-fonciere.com. Dans tous les cas, la solvabilité du futur locataire est un point à ne pas négliger. Pour cela, vous devez vous assurer que le loyer représente au maximum 25 % à 33 % des revenus mensuels du locataire. Demandez-lui certaines pièces justificatives comme le contrat de travail et au moins deux bulletins de salaire récent s’il est un salarié. S’il s’agit d’un travailleur indépendant, les derniers avis d’imposition et les bilans seront nécessaires. Dans le cas des retraités ou des étudiants, le bulletin de pension ou la carte étudiante doivent être fournis avec le dossier.

A découvrir également : Comment obtenir code Netflix gratuit ?

Pensez à souscrire une assurance loyers impayés

Pour éviter les impayés de loyer, souscrire une assurance est une excellente idée. L’assurance Garantie Loyers Impayés (GLI) est spécialement conçue à cet effet et peut également couvrir les éventuelles dégradations causées par le locataire. Cette garantie permet au propriétaire d’entrer en possession des sommes dues jusqu’au moment de la régularisation du locataire sur une certaine période. La GLI peut être souscrite auprès d’une compagnie privée et les démarches devront être effectuées à l’arrivée d’un nouveau locataire. Comme vous pouvez le voir sur recherche-logement.fr, la Garantie Loyers Impayés souscrite par le propriétaire prend aussi en charge une éventuelle action en justice contre le locataire. Dans le cas d’un contrat individuel, le coût de la GLI représente 2 à 4 % du montant du loyer. Mais, en fonction du niveau de garantie et des options, le montant de la prime peut considérablement varier. Prenez donc le temps de bien vous renseigner sur les plafonds d’indemnisation avant de souscrire une assurance.

Utilisez le dispositif Visale comme renfort contre les impayés

Contrairement à une Garantie Loyer Impayés, la garantie Visale constitue une assurance gratuite qui est financée par Action Logement. Il s’agit donc d’un dispositif public qui couvre les impayés dans une limite de 36 mensualités avec les charges. Mais, pour en bénéficier, il est important que le locataire fasse une demande avant la signature du bail. Cette garantie vise ainsi à aider les propriétaires qui acceptent de louer leur bien à des locataires de 31 ans maximum disposant de contrat d’intérimaire ou de type CDD.

A lire également : 3 conseils pour que votre lit devienne un élément de décoration de votre chambre ?

Articles similaires

Lire aussi x