Salle de bains : quelle distance entre prise et lavabo ?

Salle de bains : quelle distance entre prise et lavabo ?

La sécurité en matière d’électricité dans la salle de bains est primordiale compte tenu de la proximité avec les différentes arrivées d’eau. Comme chacun le sait, il vaut mieux éviter de mettre de l’eau sur un courant électrique. C’est pourquoi, les normes de sécurité pour la salle de bains évoluent, dans le but de sécuriser parfaitement la pièce et éviter les accidents domestiques.

Norme NF C 15‑100 dans la salle de bains

Cette norme encadre toutes les installations électriques dans une salle de bains. Cela va des prises électriques aux interrupteurs, en passant par les chauffages et les luminaires. Elle doit s’appliquer pour toute nouvelle construction. Si votre installation n’est pas aux normes, le fournisseur d’énergie refusera catégoriquement de venir faire le raccordement chez vous. Cette norme s’applique également aux travaux de rénovation de l’ancien, et aux extensions. En revanche, nul ne vous oblige à faire des travaux si vous vivez dans un logement dans lequel l’électricité n’est pas aux normes.

A lire aussi : Les verres de sécurité chez Plakglass pour votre crédence de cuisine

Comment est calculée la distance entre la prise et un point d’eau ?

Pour calculer la distance entre les prises électriques et les points d’eau, considérez les volumes de la pièce. Il existe trois niveaux de volumes différents, dans lesquels les équipements et prises électriques sont autorisés ou non.

  • Hors volume : vous pouvez placer toutes les installations électriques que vous voulez + prises murales, transfo de séparation et prises inférieures à 50 VA.
  • Volume 2 : Équipements étanches IPX4 + prises inférieures à 50 VA avec transfo de séparation.
  • Volume 1 (correspond à l’espace au-dessus de la douche ou de la baignoire) : Équipements étanches IPX5, interdiction de poser des prises.
  • Volume 0 (correspond à la douche ou la baignoire) : Éclairage avec étanchéité IPX7, tout le reste est interdit.

La surface du volume 2 se calcule différemment. Le volume 2, ce sont les 60 cm au sol autour du volume 1 et va jusqu’à 2,25 m de haut. On comprend donc qu’il est possible de mettre une prise dans les parties hors volume et quelques prises, si elles sont protégées dans le volume 2. Si votre lavabo est dans la zone 2, vous aurez donc la possibilité de mettre une prise avec transfo de séparation avec une très basse tension, mais ne pourrez pas mettre de prises murales classiques.

A voir aussi : Diagnostic parasitaire : c’est quoi et combien ça coûte ?

Si votre vasque est placée hors volume, il sera possible de mettre une prise où bon vous semble. Il est cependant conseillé, même si ce n’est pas une norme obligatoire, de laisser un espace de 60 cm entre les prises et le robinet de l’évier.

Installer des prises avec transfo pour un maximum de sécurité

Une prise rasoir, appelée prise avec transformateur, est un système qui permet d’avoir de l’électricité dans le volume 2 de sa pièce. Ce système est idéal pour brancher de petits appareils électriques en toute sécurité dans sa salle de bains. On peut, comme son nom l’indique, y brancher un rasoir, un sèche-cheveux, etc, tout en respectant la norme NF C 15‑100.

Un transformateur de sécurité, c’est un boitier qui va changer un courant électrique de 230 à 50 V par exemple. Il faut savoir que certaines prises avec transformateur de sécurité, installées plusieurs années auparavant, peuvent ne plus fonctionner. En effet, les appareils électriques actuels sont plus puissants que ceux de l’époque et la puissance nécessaire pour les faire fonctionner est plus importante.

Privilégiez l’installation des prises dans le Hors volume

Pour être certain de respecter les normes et d’avoir un système électrique sécurisé, privilégiez l’installation des prises dans la partie hors volume de votre salle de bains. Vous pourrez mettre les prises que vous voulez, et vous n’aurez pas besoin de penser à l’étanchéité des appareils et des prises.

Une prise hors volume dans une salle de bains coûte environ 40 euros par heure avec la pause, et si l’électricien a besoin de tirer les fils, il facturera près de 200 euros en supplément.

Articles similaires

Lire aussi x