Comment calculer le prix de pose d’un parquet flottant ?

Comment calculer le prix de pose d’un parquet flottant ?

Le parquet flottant est idéal pour vos pièces intérieures. Sa pose et son prix sont plus avantageux et vous proposeront le parquet de vos rêves. Néanmoins, le prix du parquet n’est pas négligeable et selon vos choix, il pourrait considérablement augmenter. Il est donc important d’étudier les critères qui rentrent en ligne de compte pour prévoir le budget nécessaire à l’installation de votre sol.

Qu’est-ce que le parquet flottant ?

Le parquet flottant est à différencier du parquet massif ou du parquet posé sur sol stratifié. Sa pose est généralement plus rapide et c’est la moins coûteuse de toutes. En effet, plutôt que de passer des heures à clouer vos lames, vous n’avez qu’à les imbriquer les unes dans les autres par un système de clips. Il faut juste prendre soin de les garder alignées. Vous pouvez en conséquence réaliser la pose vous-même ou avec un artisan.

A voir aussi : Pourquoi faut-il faire appel à un serrurier professionnel?

Pourquoi choisir le paquet flottant ?

Le parquet flottant est la meilleure option pour les pièces se trouvant à l’intérieur de votre maison. De plus, on parlera plutôt de pose flottante que de parquet flottant. Cela veut dire que la pose se fait par l’encastrement des lames de bois. De plus, il existe trois types de parquets :

  • Le parquet contrecollé
  • Le parquet ou sol stratifié
  • Le parquet en bois massif

Le contrecollé est composé de lames de bois de plusieurs couches dont seule la couche apparente est faite de bois noble. Le stratifié en revanche est plus fragile et un peu moins esthétique. Il est fait de matière synthétique et parfois avec du bois noble. Un revêtement avec des motifs de bois est collé dessus et le tout est collé au sol. Le problème, c’est que vous ne pouvez pas le poncer, donc la moindre égratignure sera visible jusqu’au changement de parquet. Enfin, le parquet en bois massif est le plus cher, il est entièrement composé de bois noble. Son coût sera de ce fait plus élevé.

A découvrir également : Comment trouver un chauffagiste à Strasbourg ?

Le parquet flottant dispose d’une pose facile lui permettant d’être réalisé par des particuliers, il a le tarif le moins élevé et il est parfaitement adapté pour le chauffage au sol.

Comment savoir quelle quantité est nécessaire ?

Pour connaître la quantité de parquets flottants que vous devez obtenir, vous pouvez vous fier au devis de l’artisan pour les travaux prévus. Si en revanche, vous décidez de vous passer d’artisan, vous devrez calculer la surface seul. Ainsi, il faudra connaître la surface de la pièce en m², mais aussi en longueur et largeur. Vous devrez combiner ces mesures avec les dimensions des lames choisies. Avec quelques calculs, vous pourrez déterminer combien de lames il vous faut pour combler votre pièce de gauche à droite et de haut en bas. Équipez-vous d’une scie sauteuse. Peut-être que vous devrez couper certaines lames dans la longueur.

Une fois vos mesures en main, rien ne vous empêche d’obtenir un devis chez différents vendeurs de parquets pour comparer les prix et acquérir votre parquet flottant au meilleur tarif.

Comment calculer le prix de pose d'un parquet flottant ?

Quels facteurs interviennent dans le prix ?

Il existe différents facteurs concernant la pose du parquet flottant qui influent sur le tarif final au devis, que ce soit avec un artisan ou non. Néanmoins, le fait de faire appel à un artisan pour la pose fera obligatoirement augmenter le tarif.

Le type de bois

Selon le bois choisi pour composer votre parquet, vous allez payer plus ou moins cher, selon sa rareté et son origine aussi. Les moins chers sont l’Acacia et le Robinier avec des tarifs entre 30 à 65 € le m². Alors que les plus chers dépassent les 100 € le m². Parmi ces derniers, on peut citer :

  • Le Bambou de 40 à 150 €
  • Le Wengé de 40 à 140 €
  • Le Teck de 55 à 135 €
  • Le Merisier de 40 à 115 €
  • Le Noyer de 35 à 115 €

L’essence de bois

L’essence de bois va grandement changer le tarif final, même avec un bois assez peu cher, puisque c’est du bois noble qui occupera la première couche. Par conséquent, vous pourriez avec des lames faites en Acacia et choisir quand même du Teck pour la partie visible.

La pose

Il existe trois types de poses du parquet :

  • flottant
  • collé
  • cloué

Évidemment, la plus chère est la plus longue est la pose clouée qui reste tout de même la plus solide, à condition de le faire correctement. Sinon, vous pourriez briser une lame en clouant trop fort, ce qui vous obligerait à la remplacer et tout recommencer. La moins chère est la pose flottante grâce à son système de clips. Elle est d’une telle simplicité qu’elle occupe 50 % du marché du parquet en France aujourd’hui.

Les finitions

Votre parquet coûtera également plus cher selon la finition choisie. Vous pouvez opter pour le ponçage et la finition huilée, c’est la moins chère à 45 € le m². La plus chère sera le ponçage et la finition cirée. C’est beau, mais très glissant alors attention.

Les lames

La largeur des lames et leur composition se modifient selon le bois choisi, il faudra vérifier ce paramètre avant de choisir un modèle pour votre parquet.

L’enlevage de l’ancien revêtement

Enfin, vous devez sûrement enlever un ancien revêtement, une moquette, par exemple, avant de poser le parquet flottant. Comme pour la pose, si vous faites appel à un spécialiste, le service sera payant. Sinon, vous le paierez en sueur en effectuant les travaux vous-même.

Articles similaires

Lire aussi x